Quelques vinyles

Je me procure mes vinyles de diverses manière. Soit, quand c’est une sortie récente, par Amazon ( je n’ai malheureusement pas de bon disquaire à moins de 50 km de chez moi ), quelques fois par eBay, dans les brocantes. Et puis il y a cet endroit un peu glauque, ou je suis à peu près sûr de ne rien trouver d’autre que Johnny Hallyday, Rica Zaraï et le Grand Jojo : le Cash Express de Mont-Saint-Martin. Mais, allez savoir pourquoi, je ne peux pas m’empêcher d’y passer 2 fois par mois, « on ne sait jamais ».

Et aujourd’hui je n’ai pas regretté mon détour, puisque que je suis tombé sur deux vieilles connaissances, deux galettes que je n’ai pas pu remettre dans le bac.

Depeche Mode – Some great reward -1984

Depeche Mode - Some Great Rewards

J’étais bien content de le trouver cet album. J’y retrouve ces sonorités qui semblent désuetes en 2016 (l’album date de 1984 !). Quelques titres inoubliables (Somebody, People are People, Master and Servant, Blasphemous Remours …) et d’autres que j’avais un peu oubliées (Stories of old, Something to Do, bien que présente sur le 101 …)

The Cure – Japanese Whispers – 1983

Ah cet album des Cure et surement mon préféré ! Gamin, ma soeur avait eu le premier lecteur CD de la famille et c’est un des premiers disque laser que j’y ai vu tourner. C’est celui qui, à mes oreilles, représente le mieux le son du groupe. De cette album, je retiens ces trois morceaux : Let’s go to bed, Speak my language et évidemment The Lovecats.

Laisser un commentaire